On en parle

Bals perdus !
sur Lekti-Ecriture

En lisant Les Bals de Bruno Testa, on ne peut pas s’empêcher de penser à une chanson que Starshooter chantait en 1978, « Inoxydable ». Il y était question, du point de vue de jeunes gars scolarisés en lycée technique, du « week-end où il ne s’est rien passé ». Autrement dit : pas de fille, zéro baise. C’est à tout prendre la basse continue du récit de Bruno Testa, un romancier qui s’était fait remarquer avec deux romans publiés chez Quidam il n’y a pas si longtemps, Dépression tropicale et L’Adoption (2004 et 2005).

> Lire la suite

Bruno Testa: Plus que cinq jours !

par Daniel Fattore sur Fattorius

Une jeunesse vers la fin des trente glorieuses, version Forez. C’est le sujet du roman « Les Bals » de Bruno Testa, paru au début de l’été 2014 chez Utopia. Roman, vraiment ? Pas au sens convenu du terme: l’auteur n’a guère d’intrigue à proposer. Il brosse le tableau d’une société particulière, celle du monde ouvrier et des jeunes gens qui travaillent dans une entreprise de mise en bouteilles d’eau minérale et de limonade.

> Lire la suite

Thierry Girandon, entre le polar et le conte
par Daniel Fattore sur Fattorius

Maude et Jean vivent ensemble. S’aiment-ils encore? Troisième livre de Thierry Girandon, premier paru chez Utopia Editions, « La corde ou la cagoule » s’ouvre sur une scène qui les montre au lit. Et le lecteur comprend assez vite que quelque chose ne va pas. Du coup, il va accrocher à ce roman qui emprunte quelques éléments au polar mais est aussi et surtout la peinture de quelques personnages humbles mais désireux de changer un sort terne. Le tout, nimbé d’un joli soupçon de rêve qui fait lorgner « La corde ou la cagoule » vers le conte.

> Lire la suite

Lettres de mon Moulin-Rouge, un livre plein d’humour et d’amour… 
par Armel Louis, Libraire, responsable de La Lucarne des écrivains dans le XIXE
Après son roman Les Bals où Bruno Testa nous racontait la vie travailleuse et sexuelle du prolétariat des années 70 dans le Forez, l’auteur nous convie avec ses Lettres de mon Moulin-Rouge à un Montmartre à la fois contemporain, populaire et pittoresque qu’il a connu au cours des années 90 au contact de figures locales, mais aussi mythiques et artistiques à travers les grands créateurs ou chanteurs ayant fait la gloire nationale et internationale de la Butte.