Sphairos, Michel Karpinski, 2016

KARPINSKYNB copie - copieMichel Karpinski

Né à Saint-Etienne, Michel Karpinski, remarqué en 1982 pour La Soif du Domaine, récit publié chez Gallimard largement salué par la critique nationale, poursuit une œuvre rare et exigeante. Après La Sortie au jour (Quidam éditeur 2004) et Un faiseur d’anges (Utopia Editions 2014), Michel Karpinski signe avec Sphairos, ensemble de récits âpres, noirs, lancinants et poétiques, une œuvre à la trame plus romanesque qui achève un cycle.

« Et pourtant, il faut suivre Michel Karpinski à la trace de ses écrits, coller à son train qui fonce dans la nuit hors des rails vers une gare inconnue, épouser la formidable déambulation du vieil érotomane à travers la ville dans le fragment intitulé Autoportrait en fat ou la trajectoire panique de Mikhaïl Vassilievitch sur l’autoroute dans Le Règne animal — vodka et encre mêlées, vitesse d’écriture, montage cut :
« Il traînait tout un fretin de souvenirs, des silhouettes biaisées par la fuite du temps, qui fusaient les unes sur les autres, un film échevelé, une bande passante, trente visages à la seconde, comme le cri de Münch faisant se tordre la glissière de sécurité… »
Et pourtant, il faut le suivre jusqu’à la table de casino où officie un croupier à tête de mort.
Michel Karpinski va une nouvelle fois miser sa peau et ses os sur le zéro. A qui se perd gagne. »

Eric Naulleau

  • Paru aux éditions Utopia en Juin 2016
  • Prix de vente : 17 euros

> Commander